Accueil Non classé La police ainsi que des responsables à Madagascar font très bien leur travail – encourageons-les!!!

La police ainsi que des responsables à Madagascar font très bien leur travail – encourageons-les!!!

0
1
16

Enfin des reconduites à la frontière d’étrangers illégaux!!! je vois que la police mais surtout, le nouveau gouvernement, prend les choses en main. Qu’ils continuent ainsi et refoulent de notre pays toute personne ne méritant pas d’y séjourner (illégaux, ceux ne respectant pas les lois malgaches, et nos moeurs)

 

 

 

100 jours de la Police Nationale : 12 étrangers refoulés, 32 reconduits à la frontière

Redaction Midi Madagasikara 2 mai 2019 7 Comments featured

 

 

Le Ministre de la Sécurité publique, Roger Rafanomezantsoa avec ses deux proches collaborateurs

Dimanche dernier, le Président de la République a fait le bilan des 100 jours de son règne en tant que magistrat suprême de ce pays. A cette occasion, il a étalé les résultats des différents départements ministériels qu’il estime comme étant importants pour la réalisation de son fameux « Velirano » dont le rétablissement de la sécurité publique. Sur ce point, le Président de la République a bien mentionné les œuvres accomplies par la gendarmerie et l’Armée qui ont réellement déployé des efforts significatifs. Pourtant, il aurait oublié de citer la Police nationale. Cette dernière qui, en tant que partie prenante dans le maintien de l’ordre et de la sécurité publique, n’a pas failli à ses obligations pendant ces jours d’exercice de pouvoir du Président de la République. Etant donné que le Ministre de la Sécurité Publique comme ses pairs des autres départements ministériels sont tenus, comme le Président a réitéré au Palais des sports, à exécuter chacun un contrat-programme  pour être nommé à leur poste respectif. Sans  attendre la date butoir pour évaluer sa compétence, le Contrôleur Général de Police et Ministre de la Sécurité publique a présenté et veut jouer la transparence en dévoilant le bilan de ses 100 jours à ce poste. Des résultats significatifs dans la mesure où ils touchent tous ceux qui font souffrir la population en général et surtout la défense de la souveraineté nationale.

Contrôle de la frontière. La souveraineté nationale parce que la Police nationale est tenue de se charger à œuvrer dans ce sens à travers le service central de l’Immigration et d’Emigration. On peut dire durant ces 100 jours que, ce service a bien accompli quelque chose d’important si l’on se tient aux statistiques ci-après. Tenant ferme à ses obligations dont la lutte contre l’immigration clandestine, ce service a dû reconduire 32 étrangers illégaux à la frontière. 12 ont fait l’objet de refoulement immédiat faute de visa non renouvelable. Quatre non admis à la frontière pour séjour irrégulier. 32 étrangers ont fait l’objet d’une notification de mesures administratives. Toujours en matière de contrôle des étrangers venus s’installer dans le pays, la police a pu contrôler 23. 275 résidents et 68/ 032 non-résidents. Puisque la délivrance de passeport est confiée à la Police Nationale, le service chargé de cette opération à Anosy a livré 18 463 passeports durant ces 100 jours. Cela a fait entrer 3.507.970.000 ariary  à la caisse de l’Etat. Toujours en matière d’immigration, 492 visas ont été prorogés et faisant 50.080.000 ariary de recette à l’Etat. 25.708 visas non immigrants ont été délivrés dont le montant total s’élève à 2.056.640.000 ariary. Ces chiffres prouvent que les activités de la Police nationale ne peuvent être minimisées quand on parle de développement.

51 associations de malfaiteurs démantelées. Mission principale de la Police, la lutte contre les actes de banditisme aussi bien en milieu urbain que rural, a également marqué la Police nationale. On admet que dans la plupart des cas, elle collabore avec ses confrères de la Gendarmerie dans ce sens/ Mais les résultats ci-dessus permettent d’affirmer qu’elle a réalisé quelque chose de louable si l’on ne cite que la célérité des investigations des affaires judiciaires. Pendant ces 100 jours, 513 affaires (60,64%) sur les 846 qu’elle a reçues ont été traitées. En matière de maintien de l’ordre public, 21 armes et 30 munitions tous calibres confondus ont été saisies. 51 associations de malfaiteurs ont été démantelées. La Police Nationale est parvenue à ces résultats grâce à l’efficacité de ses renseignements et à l’application de la politique de Police de proximité nouvellement adoptée par le Ministère de la Sécurité publique. Pour cette dernière, un grand changement vient d’être mis œuvre dans l’organigramme du Ministère de la Sécurité publique. Désormais, Chaque région dispose d’une direction régionale de la Sécurité publique. La présentation officielle des directeurs qui devront commander ces nouvelles structures a été effectuée lors de la cérémonie de passation de commandement entre le directeur général de la Police nationale nouvellement nommé à ce poste, le commissaire divisionnaire Danny Marius Rakotozanany et son prédécesseur le Contrôleur Général de Police Roger Rafanomezantsoa devenu Ministre de la Sécurité publique, tenue à l’Ecole nationale supérieure de la Police à Ivato, mardi 30 avril. Toujours en matière de rapprochement de la Population, la Police nationale s’est efforcée durant ces 100 jours de s’entretenir avec le public. Raison pour laquelle, ses responsables ont tenu près d’une vingtaine de rencontres avec la presse (10 point de presse et 07 conférences de presse). 22 émissions radiophoniques ont été réalisées.

En réalité, ces résultats ont été obtenus grâce à la priorisation de la formation dans les domaines où la Police intervient. Pendant ces 100 jours, Près des 400 policiers ont bénéficié de formation et de renforcement de compétence, aussi bien en nouvelles technologies de la communication qu’en matière judiciaire en passant par la technique d’investigation de délinquances économiques. Sur cette dernière ; 127 affaires sur les 317 parvenues à la Police ont été traitées pour lesquelles 31 personnes ont été placées sous mandat de dépôt. Pour conclure, ce bilan du Ministère de la Sécurité publique est louable. Mais, la situation qui prévaut jusqu’ici dans le pays permet de dire que beaucoup reste à faire.

 

http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2019/05/02/100-jours-de-la-police-nationale-12-etrangers-refoules-32-reconduits-a-la-frontiere/

 

 

COMMENTAIRE:

Enfin des reconduites à la frontière d’étrangers illégaux!!! je vois que la police mais surtout, le nouveau gouvernement, prend les choses en main. Qu’ils continuent ainsi et refoulent de notre pays toute personne ne méritant pas d’y séjourner (illégaux, ceux ne respectant pas les lois malgaches, et nos moeurs). J’aurais préféré voir un chiffre supérieur, mais enfin bon, c’est déjà un très bon début!!! Je souhaite de tout coeur que la police malgache continue leurs efforts!!!

 

 

 

 

Analakely : Vazaha nandona olona, saika niharan’ny fitsaram-bahoaka

 

Nikorontana indray Analakely omaly hariva. Andian’olona marobe no nitangorona nibahana ny lalana teny an-toerana. Ny sasany kosa nifanenjika tamina fiara tsy mataho-dalana iray, ary ny hafa nitora-bato. Voalaza fa nandona olona ity farany ary nitsoaka.

Tokony ho tamin’ny efatra ora tolakandro teo ho eo. Raha mbola sorena amin’ny fitohanana lavareny ny sasany amin’ireo mpitondra fiara no tampoka teo nisy andian’olona maro dia maro nikotaba. Velona ny « sakano, sakano ». Fiara tsy mataho-dalana iray no niezaka nitsoaka mafy ireto andian’olona ireto. Niala teo akaikina tranombarotra eletronika iray teny an-toerana, nihodina tany amin’ny lalana nihazo ny tsenan’ny Pochard, kanefa efa nisy olona maromaro niandry azy niaraka tamin’ny vato ihany koa tany. Niverina nidina indray tany Analakely ary nihazo ny lalana mizotra any Ambohijatovo. Saingy tsy afa-niala intsony raha tonga teo amin’ilay hôtely lehibe sy fivarotana pizza malaza iray. Raikitra teo ny tora-baton’ny olona. Efa saika ratsy ny fandehan-javatra raha tsy tonga haingana teny an-toerana ireo mpitandro filaminana niezaka nandamina ireo olona efa tezitra tanteraka sy nitondra ny mpamilin’izany fiara izany niala teo.

Araka ny angom-baovao azo dia teratany vahiny ny mpamilin’io fiara tsy mataho-dalana io. Nandona olona teo amin’ilay toerana manakaiky ilay tranombarotra eletronika izy talohan’ilay fifanenjehana. Hitan’ny mason’ny rehetra izany, saingy ninia tsy nijanona ilay nandona ary mbola avo vava ihany. Teo no nanomboka ny fimenomenomana tamin’ireo olona nanatri-maso. Nisy ihany no niezaka nanatona ilay fiara saingy voalaza fa toa hoe izay rehetra nanatona ilay mpamily dia norarafany « bigboss » avokoa. Izay fihetsika izay no nampiakatra tanteraka ny hatezeran’ireo andian’olona, izay efa nanomboka nandray vato hitoraka ilay fiara. Nahita lalana teo anefa ity vazaha mpamily ary niezaka nitsoaka niaraka tamin’ny fiarany, ary io nifanenjehan’ny olona io. Araka ny fanazavàna azo tamin’ireo mpitandro filaminana omaly hariva dia efa voatazona ao Tsaralalàna ity terantany vahiny ity ary efa manomboka ny famotorana. « Tsy maintsy hisy ny fanadihadiana atao aminy, na io mahakasika ilay fitsoahana tamina loza nataony na io tamin’ilay filazàna fa hoe nampiasa herisetra, fitifirana « bigboss » ireo olona niezaka nanatona azy », hoy ny fanazavàna azo.

 

http://www.midi-madagasikara.mg/faits-divers/2019/05/25/analakely-vazaha-nandona-olona-saika-niharanny-fitsaram-bahoaka/

 

 

Plainte pour coups et blessures volontaires contre le Français, auteur d’une violence commise à Analakely en face du lycée Rabearivelo, samedi. C’est ce qu’a déposé la dame victime, au niveau de la sûreté urbaine de Tana narive (SUT), à Tsaralalàna le soir même. Le Français habite à Ambohitrarahaba et devrait comparaître à la police ce jour pour être enquêté. L’autre partie sera également auditionnée, suivant les dernières informations recueillies.

Cet étranger retraité était à bord de son 4×4 quand il a accidentellement roulé sur les marchandises de la dame, étalées au bord de la chaussée. La vendeuse s’est alors révoltée contre lui mais elle s’est affaiblie à cause du coup de gaz qu’il a projeté. Les commerçants et les badauds se sont attroupés pour attraper l’étranger. La victime, quant à elle a dû être amenée à l’hôpital.

Le Français s’est enfui en quatrième vitesse en direction de Soarano. À cause du bouchon, il était censé retourner et pensait s’en sortir vers Andohananalakely. Sur place, il a été coincé et pris à partie par la foule en furie. Sa voiture a été lapidée. Il fallait donc l’intervention des policiers à proximité pour que celui-ci soit tiré d’affaire.

Les hommes du commissariat d’Analakely l’ont interrogé pour vol d’enfant qu’ont crié certaines personnes. Ils l’ont transféré à la police des mœurs et de la protection de mineurs (PMPM). Dans la soirée et en revenant de l’hôpital avec un certigcat médical, la victime s’est rendue à la SUT pour porter plainte. Pourtant, l’étranger a pu rentrer après avoir déposé les informations lui concernant à la PMPM.

 

 

COMMENTAIRE:

LES 2 étrangers (des 2 derniers articles) auraient mérité quelque part que le public lui règle son sort; il aurait fini “rôti”, vu son attitude et son arrogance, c’est sur; et avec les Malgaches qui on le sait tous, luttent pour survivre au jour le jour, ils n’auraient eu aucune chance!!! AZA DINO KOA FA NY 99% NY MALAGASY, ILS N’ONT RIEN A PERDRE (contrairement au vazaha qui risque de se retrouver en taule à Antanimora et ne plus pouvoir profiter de son 4×4 et de sa vie de vazaha vizana). D’un coté, il est parfois plus commode que les choses se fassent comme “il faut”. J’espère que la loi Malgache sera appliquée (car sinon, cela ne ferait qu’encourager certains à appliquer la méthode “four crématoire” our “barbecue”) et en lisant le premier article, je me dis: Cet étranger qui a traité les malgaches comme des moins que rien, mérite de passer du temps déjà au violon du commissariat, puis, après jugement, dans nos prisons locales, et de deux, une fois sa peine purgée à Madagascar (pas en a l’extérieur car les prisons là-bas sont trop confortables; quoique …ça me plairait quand meme qu’il passe certaines années en taule dans son pays, au pire des cas), mérite l’expulsion vers son pays d’origine!!!

 

Aza gaga isika raha mia betsaka ireo Malagasy lasa manohy fianarana any @ firenena hafa, indrin2 any @ firenena miteny anglisy. Aza gaga koa raha manomboko misy Malagasy masahy mamalivaly an’ireny vahiny sasany ireny na koa masahy manao “gaffe” majinika isan-karazany etsy sy eroa. Taloha, tena voadiniko hoe tsy nisy izany fa izao, efa mia tonga saina  isika Malagasy hoe AMPY IZAY laisser-faire izay!!!

Eto Tana aza, rehefa misy vazaha masahy manindry eny an-dalana, na vazavazaiko ny ahy, na koa, je leur montre de la main (surtout ireo miseo manambany malagasy) devant tous les passants de ma voiture, ataoko mihitsy hoe “regardez moi ce C**”; aleo ho afa-baraka any fa mihendrika tsy hajaina ireo vahiny sasany (pas tous, fa ny sasany) eto Dago eee; na koa, hiarabaiko teny angliy na ataoko hoe azafady, fa @ teny anglisy; misy fotoana koa, jerevako masiaka be no sady hiavonavonako satria TANIKO ITY GASIKARA ITY fa tsy an’ny frantsay sy ny sinoa ary ny karana. GASY AHO, TANIKO ITY ARY ATAOKO FANTATRAO IZANY RAHA TSY MAHAY MANAJANAY IANAO!!!

 

 

 

Une exploitation aurifère chinoise fermée par le ministère de tutelle

vendredi 2 août | Arena R.

Lors d’une descente à Maevatanàna hier, le ministre des Mines et des ressources stratégiques a procédé à l’assainissement du secteur minier en procédant entre autres à l’arrêt d’une exploitation aurifère chinoise dans le périmètre de la société Kraoma à Antafia. En effet, la drague utilisée par ces exploitants asiatiques a été scellée en présence du ministre, Ravokatra Fidiniavo et des éléments de la Police des mines.

D’après les explications du ministre, l’accord de partenariat entre la Kraomita Malagasy et ces exploitants chinois a été expiré le mois de novembre 2018, pourtant, ils y ont toujours continué l’extraction aurifère. Ils ont également utilisé des produits chimiques qui polluent l’eau, tel le mercure, nuisant à l’environnement et susceptible de provoquer des conséquences néfastes à la santé des riverains.

Cette descente dans la région de Betsiboka a également permis de savoir que deux à trois tonnes d’or exporté seulement sont déclarées auprès du ministère des Mines alors que le pays en a exporté entre 20 et 25 tonnes par an. Le ministère entend en effet mettre en place des stratégies efficaces pour lutter contre cette situation catastrophique.

 

commentaire: Le Ministère concerné ainsi que le Ministre effectue un très bon travail. Ce genre d’entreprise n’a rien à faire dans notre pays car d’un, ils ne respectent les règles d’hygiène et nuisent à la santé de la population Malgache. Mes félicitations au Gouvernement et surtout à Mr. le Ministre!!!

 

source:

https://www.madagascar-tribune.com/Une-exploitation-aurifere-chinoise-fermee-par-le-ministere-de-tutelle.html

 

 

Respect de la loi :Haro contre les déviances policières

 

Inadmissible. Ce sont les mots du contrôleur général

de police Roger Rafanomezantsoa, ministre de la

Sécurité publique, concernant le non-respect de la loi

commis par des policiers. Durant une descente au

commissariat central de Tsaralalàna, hier en début de

journée, le membre du gouvernement « a ordonné »,

que des sanctions soient prises contre tout élément

de la police nationale qui transgresse la loi.

Le ministre de la Sécurité publique a proVté d’une

réunion des premiers responsables des

commissariats de police de la capitale et de ses

environs, pour donner ses consignes. Il a réitéré

l’exemplarité de la police nationale, qu’il a déjà

soulignée dans son discours à Antsirabe, lors de la

sortie de promotion à l’École nationale des

inspecteurs et agents de police.

« Il est inacceptable que la police chargée d’appliquer

la loi, ne la respecte pas (…) », martèle le ministre

Rafanomezantsoa. Il a cité comme exemple les

agents de la circulation qui sanctionnent la conduite

de moto sans casque, alors que des policiers euxmêmes

n’en portent pas. La réunion d’hier, au

commissariat central a été organisée pour que tous

les responsables soient au diapason de la stratégie à

mettre en place pour lutter contre l’insécurité,

Hotels in Antananarivo

from 9 $US

Book Now

Hotels in Newport News

from 34 $US

Book Now

notamment à Antananarivo, en vue de la visite du

Pape François.

Devant la presse, le contrôleur général de police a

reconnu une recrudescence de l’insécurité dans la

capitale. « Je suis venu ici pour encourager les

hommes. Nous entrons actuellement dans le second

semestre de l’année. C’est donc, également,

l’occasion de donner les directives à suivre durant les

prochains mois. On constate, par ailleurs, un relent

d’insécurité dans la capitale. Il faut y remédier de

manière rapide et ebcace », conclut le ministre de la

Sécurité publique.

 

 

source:

https://lexpress.mg/07/08/2019/respect-de-la-loi-haro-contre-les-deviances-policieres/

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par mavisiondemadagascar
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

LES ADMINISTRATIONS MALGACHES : Le renouvellement des passeports de l’étranger et qualité de l’accueil dans NOS ADMINISTRATIONS MALGACHES- un nouveau défi pour NOUS TOUS!!!

Bonjour, Bonsoir, Je m’adresse essentiellement aux Responsables concernés, mais auss…